• Misuko

Un humain ingère jusqu'à 5 grammes de plastique par semaine.

Le plastique s’invite partout même dans nos estomacs ! Une étude publiée dans la revue Environmental Science & Technology montre qu'un individu pourrait avaler jusqu’à 5 grammes de plastique chaque semaine, ce qui équivaut à une carte de crédit, un constat pour le moins inquiétant.



Selon ces résultats, compilation de 50 études menées sur l’ingestion humaine de plastique, chaque homme avalerait environ 2000 micropièces et particules chaque semaine, soit quelque 250 grammes annuellement.


Thava Palanisami, professeur à l'Université de Newcastle explique ceci "Alors que la prise de conscience grandit quant à l’existence des micro plastiques et à leur impact sur l’environnement, cette étude fournit pour la première fois un calcul précis des taux d’ingestion". Ce qui "contribuera à cerner les potentiels risques toxicologiques pour les humains".


Première source de ce plastique ingurgité, l'eau en bouteille. En buvant la quantité minimum recommandée d’eau, les humains ingèrent entre 4.000 (s’il s’agit de l’eau de robinet) et 90.000 microparticules (s’il s’agit d’eau en bouteille). Pourquoi le nombre de microparticules grimpe en flèche lorsqu’on boit de l’eau en bouteille ? C’est parce que cette dernière contient 94 microparticules par litre en moyenne, contre seulement 4 pour l’eau du robinet. Petite astuce, vous pouvez consommer de l'eau du robinet et la filtrée grâce à nos perles de céramiques.


Une autre façon d'ingurgiter ce plastique c'est la nourriture, selon son âge et son sexe, une personne adulte ingère 39.000 à 52.000 microparticules rien qu’en mangeant. S’y ajoutent 74.000 à 121.000 microparticules inhalées avec la respiration.


Les effets du microplastique sur notre organisme toujours inconnus.



Si une partie de ces microparticules quittent notre corps, toutes ne le font évidemment pas. L’impact sur la santé de ce phénomène n’a d’ailleurs pas été étudié, pour la simple raison que la prolifération des microplastiques est un phénomène nouveau et qu’aucune génération n’a encore grandi avec. La recherche étudie les potentiels effets négatifs du plastique sur la santé humaine, il est clair que c’est un problème mondial qui pourra être résolu seulement si l’on s’attaque aux racines de la pollution : si nous ne voulons pas de plastique dans notre organisme, il faut stopper les millions de tonnes qui continuent à échouer dans la nature chaque année.


Plus que jamais il est important de faire attention à notre environnement car cela à un impact sur notre santé. Prenez soin de vous et de notre planète.


À très vite

Loïc de Misuko


Pour découvrir l'article de la revue environnement, science et technologie c'est ici.


#microplastique #santé #environnement #pollution

0 vue

HELLO@MISUKO.BE

RUE SAINT-DENIS 120, 1190 FOREST

+32 471.38.38.91

  • Facebook Page Misuko Juices
  • Instagram Page Misuko Juices

RESTONS EN CONTACT

© Copyright 2020-2021  Misuko  |  Tous droits réservés