• Misuko

Noter son alimentation grâce aux évaluations Yuka et Nutri-score.


Vous ne savez pas comment arbitrer vos choix lorsque vous faites vos courses ? Décrypter les étiquettes alimentaires peut s’avérer long et fastidieux, surtout lorsque l’on est novice en la matière. Découvrez le Nutri-Score et Yuka, deux outils bien pratiques, qu’il faut savoir manier à bon escient, pour jouer les détectives dans les rayons !


Le Nutri-Score.


Le Nutri-Score est un système d’étiquetage nutritionnel visant à faciliter le choix d’achat d’un consommateur au premier coup d’œil. Il a été adopté en France par arrêté ministériel le 31 octobre 2017 pour un usage facultatif. En Belgique, l’étiquetage a été introduit le 22 août 2018.

Concrètement, il s’agit d’un logo basé sur une échelle de 5 couleurs associée à des lettres allant de A à E.

Ce logo ne concerne que les aliments transformés (hors herbes aromatiques, thés, cafés, levures, etc.) et les boissons (sauf alcool).


Quelle est la méthode de calcul ?


Pour 100 grammes de produit, il prend en compte les nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) et les nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres et sel).


Qui peut l’utiliser ?


Le décret n°2016-980 du 19 juillet 2016 relatif à l'information nutritionnelle complémentaire sur les denrées alimentaires précise que « l’engagement des fabricants et des distributeurs dans la démarche volontaire d’utiliser la forme de présentation complémentaire porte sur l’ensemble des catégories de denrées alimentaires qu’ils mettent sur le marché sous leurs propres marques ».

Dès lors que l’utilisation du Nutri-Score est faite à titre de marque, l’autorisation préalable écrite de Santé publique France doit être sollicitée. Ainsi, une marque belge peut l’utiliser à condition d’établir une demande préalable auprès du centre français.

Pour en savoir plus: Service Publique Finance.


Yuka.


Cette application mobile a déjà conquis 20 millions de personnes dans le monde (12 millions en France).

Yuka est indépendante ce qui veut dire qu’« aucune marque ni groupe industriel ne peut influencer la notation et les recommandations proposées ni ne peut rémunérer Yuka pour mettre en avant ses produits ». La notation Yuka existe pour les produits alimentaires et cosmétiques.


Quelle est la méthode de calcul ?


  • Notation alimentaire.


La qualité nutritionnelle du produit (basée sur le Nutri-Score) représente 60% de la note.

30% de la note est attribuée en fonction de la présence d’additifs. Chacun des additifs a un niveau de risque donné (sans risque = pastille verte, risque limité = pastille jaune, risque modéré = pastille orange, risque élevé = pastille rouge). Tout risque est expliqué ensuite dans l’application, accompagné de la bibliographie scientifiques correspondante.

Enfin, 10% de la note correspond à la dimension biologique du produit (label AB français et/ou label européen).


  • Notation cosmétique.

Chaque ingrédient se voit attribuer un niveau de risque (perturbateur endocrinien, cancérigène, allergène, irritant, etc.). La note générale dépend du niveau de l’ingrédient avec le plus haut niveau de risque. Par exemple, si un ingrédient à risque élevé (rouge) est présent dans le produit, la note sera automatiquement dans le rouge (soit en dessous de 25/100).


Qui peut l’utiliser ?


Les marques ne peuvent pas communiquer sur leur note Yuka ou utiliser le logo de la pastille de couleur car Yuka se veut être indépendante.

L’application est disponible sur l’Apple Store et Google Play et existe en version gratuite et premium. Il vous suffit ensuite de scanner le code-barre d’un article pour obtenir son évaluation Yuka et sa composition. Dans le cas où l’aliment scanné a un mauvais score, Yuka suggère même une alternative plus saine.

Pour en savoir plus: Yuka


Quelles conséquences ?


Dans un article de Le Monde paru en octobre 2019 (que vous pouvez retrouver ici), le fondateur de la marque Michel et Augustin considère Yuka comme une pure révolution !

Les industries agroalimentaires sont désormais beaucoup plus attentives à l’instar du groupe français Intermarché qui revoit alors toutes ses recettes (suppression notamment des additifs alimentaires) dans le but d’obtenir de meilleurs notes Yuka.


Quelles limites à ces évaluations ?


L’adage « rien n’est parfait » a aussi son sens ici. Nous allons vous donner quelques sources de réflexions…


Le Nutri-Score ne tient pas compte de la différence entre les huiles à teneur variable en oméga-6 et oméga-3 ce qui tend à pénaliser les aliments sources de « bonnes » graisses. Aussi, le beurre sera toujours mal noté par exemple.

Yuka peut aussi donner une bonne note à un biscuit industriel avec plus de 10 ingrédients.

Enfin, la qualité des nutriments n’est pas prise en compte : des nuggets industrielles se voient louer d’excellentes quantités de protéines alors que la qualité de viande utilisée dans ces processus de transformation laisse à désirer.


Ces applications ne sont pas à utiliser à l’aveugle mais elles peuvent vous faciliter la vie quant à la lecture des étiquettes. Gardez, comme toujours, votre esprit critique !


À très vite

Loïc de Misuko


#notation #food #healthy #consumers #supermarket #foodchain #foodindustry #foodlabel #choice

41 vues

HELLO@MISUKO.BE

RUE SAINT-DENIS 120, 1190 FOREST

+32 471.38.38.91

  • Facebook Page Misuko Juices
  • Instagram Page Misuko Juices

RESTONS EN CONTACT

© Copyright 2020-2021  Misuko  |  Tous droits réservés